Le changement manifeste l’Inconnu

Le changement c’est changer sa façon de penser, c’est rester jeune et ouvert.

Mais on se rend compte que l’ancien s’accroche à tout. L’ancestral ne veut pas lâcher prise. Le traditionnel circonvient la nation. Un terme très en vogue sur Facebook en ce moment « la zone de confort » est très réaliste. Très conforme à ce qu’il se passe actuellement sur le « vouloir du changement« . Si toutefois tout le monde veut changer, tout le monde veut du nouveau,  la majorité reste dans sa zone de confort. Animée dans des fleurs, des cœurs, des hugs des bisous des câlins gratuits… qu’il en soit ainsi et la zone de confort – qui en fait est inconfortable – se trouve, en étant agrémentée de la sorte, ètre une bien jolie zone de confort. Et pourtant…Le changement c’est changer sa façon de penser, c’est rester jeune et ouvert ; ça synchronise les coïncidences.    

Le changement             A première vue on pourrait dire que c’est le mental, l’ego qui détient le pouvoir. Est-ce donc le mental, l’ego qui s’accroche au confort connu et refuse de lâcher prise… c’est une question. Question à laquelle le mental peut répondre. Bien sûr. Il connaît tout. Il a pu lui, dans un pays de nantis, avoir le privilège de faire toutes les écoles. Pas obligé d’aller travailler à 14 ans. Ni a 8. Au contraire à 8 ans il est allé à l’école avec des godasses fabriquées d’une manière inimaginable par des enfants plus jeunes que lui. Enfants d’ailleurs. Bref, le mental qui-sait-tout va proposer des solutions à tous, et à tout, pour rester coûte que coûte dans la zone de confort. Tout en criant de sa petite voix étouffée, refoulée, tue, à tue tête « mais pourquoi ? ». Telle une singette en cage qui voudrait du changement. Et la réponse qu’il donne, qu’il donnera, restera dans la zone du non lâcher prise, dans la zone des choses à l’école apprises.
Si le mental ne sait pas, la conscience sait. Le cœur sait.

            Alors si le cœur et la conscience, l’esprit élevé donc, si le cœur et la conscience savent, pourquoi se laissent ils dominer, contrôler par le mental…c’est une question. Contraire à son habitude, c’est une question à laquelle le mental ne veut pas répondre parce que c’est une question à laquelle le mental n’a pas apprit à répondre à l’école. Par contre, je relève le défis. c’est à dire ; Je le reçois en consultation.  Dans ces conditions ça ne sera pas dans une zone de confort, mais dans une zone sécurisée – une technique sophronique en canal de maitrise Reiki Komyo – tout d’abord…je lui pose la question « de quoi as-tu peur »… je prends ce risque parce que j’agis en pleine conscience, et la conscience dans le cœur. Mais en toute réflexion, le mental qui a réponse à tout, va répondre « je ne sais pas ». Néanmoins,  ma conscience et mon cœur aussi ont réponse à tout. Et ils sont deux. Et lui posent la question « et si tu savais »…suspens…de sorte que, ce n’est plus le mental qui va agir, mais l’âme. L’âme agit – oui c’est magique, il y a quelque chose qui va se passer. En réalité le mental se sentant écouté, entendu, et reconnu comme étant capable, le mental se sent enfin encouragé à s’exprimer de manière authentique, à être lui-même en fait, répond objectivement « j’ai peur de l’inconnu ».
Ainsi, c’est comme s’il était déjà guéri !

     Le changement     Nos ancêtres, nos aïeux, les anciens vivaient dans un monde de peurs. Épidémies, guerres, vols viols massacres, d’incessantes manifestations de l’injustice, punitions interdits humiliations, la guillotine est carrément le symbole du TAIS TOI…La peur de Dieu, et la peur du diable. La peur de la femme. Tout compte fait ces choses aujourd’hui engendrent la gloire des images spectacles et que, dans l’ensemble ces mêmes personnes qui en ont souffert dans d’autres vies payent pour aller les voir au cinéma. Le paradoxe en grand écran home cinéma.
La peur de l’argent, elle, est bien tenace depuis l’ère des temps. Peur d’en manquer, ça c’est sur. Mais aussi peur de le perdre,peur d’etre volé, d’en ètre dépossédé. Et la redoutable peur de devoir de l’argent. dans ces mèmes conditions subsistent les peurs sexuelles.  Trahison, vengeance, rester hanté par le désir de vengeance, émotions non exprimées qui affectent le 2ème chakra, le bassin. Serait-ce un moyen d’entretenir la peur, question. En tout cas, j’y vois une des nombreuses raisons contemporaines de stagner. Ne pas avancer, rester dans cette inconfortable zone de confort. Mais en définitive, et heureusement, les choses bougent. Aujourd’hui beaucoup de consciences sont ouvertes à toutes sortes d’influences ou comme le dit si bien Placide Gaboury « l’interaction de toutes choses ne cesse de s’accroître. Il faut apprendre à se renouveler en s’enrichissant de tout ce qui nous entoure, en vivant à la source, au centre de l’expérience spirituelle, si l’on ne veut pas vivre au niveau des comparaisons de surface, les dogmatismes de religion, des credo et des rites – ou toutes les querelles, tous les malentendus, les divisions et les guerres religieuses ne cesseront jamais de pulluler – car c’est le domaine propre de l’ego, qui est essentiellement divisé ».

           Je respecte comme je ne l’ai jamais respecté la culture des anciens. C’est d’un cœur reconnaissant qu’en novembre, en randonnée dans l’Himalaya je chantais ce mantra, le plus puissant hommage aux ancêtres tout en restant indépendant. D’eux. « Om namo bhâgavaté vasu Déva ya….Om namo narayana ya ». Effectivement, on a nos bagages souvent alourdis parce qu’on amène avec nous les bagages de nos ancêtres. A cet égard, j’ai compris que je devais m’en délester lorsque j’ai vu Placide Gaboury la première fois en conférence au Canada. « bhâgavaté vasu Déva….Je suis ce que je suis grâce à mes ancêtres mais ça ne m’empêche pas d’être moi-même… om namo … et quelque part dans mon troisième œil brille un grand soleil ».
La plus grande difficulté pour l’ humain c’est d’être soi-même. En toutes circonstances. Et particulièrement face aux autres.
Sur ce point, vous le savez très bien. Vous l’avez vu, lu. Puisque c’est écrit dans les livres, dans les histoires de nos ancêtres et de nos contemporains. C’est une écriture autant jupitérienne que Saturnienne que cette quête de reconnaissance individuelle entravée au quotidien par la quète récurrente d’auto encouragements nécessaires à… la survie.
Voilà pour les contraintes.

                Et pour la solution : il ne faut mettre aucune limite à l’imagination de l’esprit.

        En d’autres termes, c’est en faisant l’apprentissage d’un nouvel imaginaire que l’on ouvre la lentille du troisième œil.
Par conséquent vous aurez accès à votre propre expansion de conscience. Par exemple, saviez vous que le pardon influence l’ètre tout entier, et qu’il ne peut se pratiquer qu’avec la vision par le 3ème oeil !? et non pas simplement par la vision « des 2 yeux ». C’est une des fonctions quantique du système énergétique du corps humain. Mème si le coeur y est.
C’est qu’en effet on entre dans la physique quantique. Tout en restant les pieds sur terre, la matière terre, le corps les arbres les fruits les animaux roches rivières océans, nuages vent soleil lune, et les copains les copines la famille… toute l’humanité, la matière dense. Premièrement, rester bien ancré à cette réalité dure et merveilleuse – la matière – deuxièmement, ouvrez la lentille du troisième œil et vous entrerez dans une autre matière, l’astral.
C’est une autre réalité, une autre matière. En terme de matière, nous vivons dans plusieurs matières en mème temps ; terre (tous les objets sont faits de la matière transformée issue de la terre, y compris le corps – cellule puis fétus = transformation de la matière) , eau, feu (température du corps) air, éther (les sons) et l’astral (oui, celui des voyages – comme le voyage chamanique). C’est une matière subtile, faite d’images de messages de communications…C’est à ce propos la matière de la connaissance et de l’infinie mémoire. Par exemple, elle donne accès libre à toutes les informations de la planète et de l’univers. C’est comme un grand ordinateur ou tous les dossiers et fichiers sont accessibles à tous.  Faut juste apprendre à les ouvrir correctement et progressivement – Shin Paï Suna – et ainsi, vous donnerez peu à peu votre confiance à celui qu’on appelle l’Inconnu.
Dans ces conditions il est bien entendu compréhensible d’avoir un ancrage dans la réalité du monde, sinon vous fonceriez dans l’illusion. Tout bien pesé, imaginez ètre un temps soi peu trop rèveur, en recevant un surplus d’informations astrales, il vous faudra d’abord mettre des enclumes à vos chevilles. Pour éviter qu’elles ne gonflent trop, à vos dépends.
Dans un autre ordre d’idée, ce qui fait le plus peur, c’est de lui faire confiance à ce mystique Inconnu sans avoir besoin de preuves qu’il a raison ! Dans la tête la zone de confort devient vite une zone agitée brainstorming puissance 12 milliards. Oui mais que faire… poser la question à l’intelligence du cœur. Et comme dit le sage « agis d’abord et philosophes après ».

le symbole de la gorge

 le symbole de la gorge

Orgonite personnalisée

               En ce qui touche les initiés Reiki, et particulièrement ceux du niveau 3 et niveau 4, ils ont la chance de pouvoir activer, soit le symbole de la gorge, ou/et le symbole de la grande conscience, et ainsi activer en soi les énergies des chakras et de l’ADN qui permettent de décupler la confiance et surtout, l’audace. L’audace d’obéir à l’inconnu et de le laisser exaucer les prières et les demandes à Sa façon… Genre ‘que ta volonté soit faite et non la mienne’, mais cette phrase essentiellement en pleine conscience et dont le sens – ici non religieux – n’échappe plus à un initié Reiki dès le deuxième degré avec le système d’envoi à distance au présent au passé au futur, n’est-ce pas… ce n’est pas une question.

       Rester accroché au traditionnel et à l’ancestral ne permet pas à une nation d’évoluer de manière libre. Il y a de plus en plus de monde qui comprend ça aujourd’hui en France. Dans le monde. C’est ainsi qu’on voit éclore de-ci delà une nouvelle discipline dans les écoles ; des séances de méditation pour les petits-enfants. Enfin ! Un peu de spiritualité dans ce monde violent.
 Les méditations ouvrent le troisième œil, élargissent l’esprit et la conscience, apaisent le mental qui devient un allié puissant, une aide précieuse à maîtriser les pensées. Et par-dessus tout les méditations aident à faire confiance dans le processus de la vie. Voilà une des façons d’accéder à l’astral !! Méditer. Et il existe des tas de méditations.  C’est grace à ces pratiques que les méditants de toutes races recherchent plus particulièrement et de préférence l’inconnu et délaissent la dangereuse sécurité du connu qui entraîne la routine, la retraite et l’ennui. Le trop connu confortable ‘bourgeois’ qui pousse en définitive à rechercher des distractions de plus en plus fortes et de plus en plus chères. De plus en plus nulles. La routine du confort créé de plus en plus de frustration. Ce qui donne ; Rage, colère, violence latente, agressivité refoulée, camouflée. Faux semblant et maladies. Car la plus grande peur est la peur d’exprimer les émotions. Etant donné que les gorges sont nouées. Cravatées. Il est temps d’imaginer une vie plus expressive, une expression individuelle qui vient de l’intérieur de soi !
Et moins des objets, moins des applis.

           Nous avançons un peu à l’aveuglette dans une ère nouvelle d’ouverture du cœur et d’ouverture d’esprit. Mais par ailleurs, nous sommes de plus en plus éclairés par des connaissances cognitives scientifiques spirituelles et énergétiques, la physique quantique, et de ce fait aujourd’hui nous sommes tous en mesure de mettre en pratique assez facilement ces techniques pour l’intérieur de soi ; l’esprit et la conscience !
Pour notre part les résultats sont visibles et encourageants. Nous commençons enfin à nous aimer individuellement. Et oui, c’est la meilleure façon d’ètre soi, s’aimer pour qu’un jour nous sortions de cette ‘butin’ de zone de confort. Devenu indésirable.

Car nous prenons de plus en plus conscience aujourd’hui que nous sommes davantage que des bibelots de confort. Nous sommes avant tout des esprits. Avant d’être des corps.
Dom

Le changement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *