L’Histoire du Reiki Mikao Usui Hayashi Takata

L’Histoire du Reiki Mikao Usui Hayashi Takata

Grand Maître      Reiki Mikao Usui 
fondateur du système.

Un peu d’histoire 

Pour moi, la véritable histoire du Reiki, c’est Vous !

A mon humble avis ce qui est le plus important dans l’histoire du Reiki, à partir de votre 1er stage d’initiation Reiki, sera votre parcours , votre évolution, votre transformation et votre guérison. Avec les outils de développement personnel du système Reiki votre histoire, va changer l’Histoire du Reiki ! Ceci constituera la continuité de l’histoire du Reiki Usui grâce à Votre propre cheminement de praticien reiki.

La véritable histoire du Reiki c’est Vous !
Je m’appelle Dom, Maître Reiki « indépendant » .

L’histoire du Reiki fondé par Mikao Usui.

Le Reiki a commencé il y a près d’un siècle au Japon. Mikao Usui, nait le 15 Août 1865, dans une famille de samouraïs. Tradition de plusieurs centaines d’années, Mikao s’intéresse à l’utilisation des énergies et à la spiritualité. Education à l’école, plus des études d’arts martiaux et de l’utilisation de l’énergie, du Ki. A huit ans, il pratique le Kiko (version japonaise du Qi Gong). Acquiert des capacités énergétiques surprenantes et soigne d’autres personnes. L’apprentissage spirituel et énergétique de Mikao Usui a suivi cinq voies principales : Shintoïsme, Bouddhisme, les pratiques des Samouraïs, le Kiko et le Shugendo (tradition spirituelle millénaire japonaise où la relation entre l’homme et la Nature est primordiale). Lorsqu’II dépasse la cinquantaine, se rapprochant de la soixantaine et, malgré les cinquante ans de pratique spirituelle, il n’a toujours pas trouvé la sérénité ; il est conscient qu’il lui manque encore quelque chose. Bien qu’arrivé à un très haut niveau spirituel, il est conscient qu’aussi longtemps que nous sommes incarnés, il nous manquera toujours quelque chose. Pour la troisième fois de sa vie, Il refait une méditation bouddhiste ; « Méditation de la repentance du lotus ». Méditation qui dure trois semaines sur le mont Kurama, au Nord de Kyoto, pour ses qualités énergétiques très particulières. (L’animal totem du mont Kurama est le tigre qui représente la transformation intérieure). Lors de cette méditation, il vit un moment hors du commun ; un Satori ou « illumination ».

Satori ou illumination

Satori ou illumination : on ne compare pas Mikao Usui à Bouddha ou Jésus-Christ. Le Satori est un moment, un état hors du temps, hors de l’espace. La vie d’une personne qui a vécu un Satori change totalement. Suite au Satori il sent qu’une nouvelle énergie passe par ses mains. Mikao sait parfaitement bien utiliser le Ki, ce qu’il sent est différent : il ne peut manipuler cette énergie, il ne peut lui imposer sa volonté. Il applique les mains sur son corps et se sent de mieux en mieux. Sur sa famille, sur d’autres personnes, tout aussi bénéfique. Ses effets sont hautement bénéfiques pour tous. Il la nomme « énergie universelle de vie qui a une conscience propre ». Le mot « Reiki » existait déjà en japonais, il désigne l’Energie Divine ou l’Energie Cosmique et le Ki. Dans un premier temps, Mikao Usui n’utilise pas ce mot. Son système s’appelle Usui Teate, qui veut dire La Méthode Usui de la main. Il fonde une association « Usui Reiki Ryoho Gakkaî », y donne traitements et initiations. Sur sa stèle funéraire est précisé : 1922 – 1926, a initié 2 000 personnes, 70 au deuxième degré et 19 à la Maîtrise. L’association qu’il a fondée continue à fonctionner.   J’ai personnellement été initié à la Maîtrise Reiki Komyo par un membre de la Gakkai, Yakuten Inamoto.

Chujiro Hayashi 

Chujiro Hayashi, lui succède jusqu’en 1931, puis fonde une école- clinique « Hayashi Reiki Kenkyukai ».

En 1935, y arrive Mme Hawayo Takata (venue d’Hawaî, d’où Hawayo). Née en 1900. Très malade. Calculs biliaires, appendicite et tumeur au ventre. Elle reçoit du Reiki, 40 jours d’affilé de deux personnes simultanément. Elle retourne voir le médecin, elle n’a plus rien. – « Je ne sais pas ce que vous faites ici, mais je veux apprendre et faire comme vous ». – C. Hayashi « D’accord, bien, sois la bienvenue »… Mikao, Mme Takata et Hayashi Et elle passe le premier degré Reiki Usui. Travaille dans la clinique de C. Hayashi, au bout d’un an reçoit le 2ème degré et rentre chez elle à Hawaï, ouvre son propre cabinet. – « Ce que je fais n’est pas un don, j’ai appris cela. Ce n’est pas moi, je ne suis qu’un canal, toute personne peut faire cela, dit elle ». – Les gens « Moi aussi, je veux apprendre, où peut-on apprendre cette technique ? » Chujiro Hayashi vient à Hawaï en 1938 et initie à la maîtrise Mme Takata. Elle arrive sur le continent américain vers 1950 et initie jusqu’au 2ème degré durant 35 ans. – « Je suis toujours le seul Maître de Reiki dans le monde. J’ai 70 ans, en pleine forme, mais pas éternelle, se dit elle « . Donc elle initie 22 Maîtres de Reiki. Jusqu’en 1980, son décès. Rencontre en 1981 et en 1982, les 22 Maîtres fondent l’association, « L’Alliance de Reiki », règles rigides, prix élevés, un Président : petite fille de Takata, : Phyllis Lei Furumoto, mais tout le monde n’est pas d’accord et une partie des 22 Maîtres dit :
« Nous nous déclarons Maîtres Reiki indépendants ».

Ces Maîtres Reiki ont alors instauré la lignée des « Maîtres Indépendants » et mis en place des périodes d’attente moins longues entre les niveaux, inclus de nouveaux éléments dans la pratique et l’enseignement – symboles du cœur et de la gorge et 3 symboles Tibétains pour des initiations et des techniques de soins plus complètes – et des prix plus bas. Dès 1982, le Reiki se développe à une allure qu’aucune autre technique n’avait connue, quelle que soit la technique et son origine, d’Orient ou d’Occident. Il y a aujourd’hui des millions de praticiens dans le monde. Si vous avez acheté un livre ou si vous achetez prochainement un livre sur le Reiki publié avant 2002 – 2003, il est possible que vous trouviez une autre version de l’histoire du Reiki : c’est la version que Mme Takata racontait à l’époque. Quand elle a enseigné aux USA, Mme Takata a senti le besoin d’apporter quelques changements au Reiki pour qu’il soit accessible et acceptable pour les Américains de l’époque – 1950 ! -. Elle a donc simplifié l’enseignement du Reiki, et a aussi changé son histoire. Elle disait que Mikao Usui avait été moine chrétien et qu’il était doyen de l’Université Doshisha de Kyoto. Moine chrétien, du point de vue des Américains, c’était acceptable ; il était comme eux, chrétien. « Doyen de l’Université de Doshisha de Kyoto » montre une bonne position sociale, parfaitement respectable. Il va à Chicago, et y reste entre 3 et 7 ans… Grâce à ça les Américains ont accepté l’histoire du Reiki sans problème. Si vous voulez en connaître tous les détails, vous les trouverez sur mon site Planete-reiki.fr avec un lien vers « La Fédération de Reiki » – LFDR – à laquelle je suis adhérent et répertorié en qualité de « Maître Reiki Indépendant ». Le Reiki nettoie en profondeur en respectant le rythme et les priorités de chacun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *